Clients satisfaits

Vendor Managed Inventory chez Franz Wolf

La transparence, source d’économies

Pour s’imposer sur son marché, une entreprise doit allier des compétences à une utilisation optimale de ses ressources. Ceci est particulièrement vrai dans les secteurs de l’automobile et de l’industrie de transformation, confrontés à des processus d’une grande complexité et un degré d’intégration plus faible. Dans ce contexte, clients et fournisseurs recherchent de nouveaux instruments afin de piloter leurs relations avec plus d’efficacité. La pratique VMI (Vendor Managed Inventory, inventaire géré par le fournisseur), un système selon lequel le fournisseur assure la gestion des stocks du client, offre des potentiels d’optimisation aux deux partenaires. L’entreprise Franz Wolf GmbH et Bosch ont fait appel à SupplyOn afin d’organiser leur collaboration selon la pratique VMI.   

Le groupe Robert Bosch GmbH, avec lequel Franz Wolf est en relation depuis plus de trente ans, compte parmi les plus importants clients de l’entreprise. Les deux entreprises ont intensifié leur collaboration ces dernières années : Franz Wolf livre des pièces à des sites de Bosch situés en Allemagne, aux États-Unis, au Mexique, en Inde et en Chine. 

« Les conditions cadres en cours dans notre secteur ont considérablement changé ces dernières années. La pression que nous comme nos clients subissons tant sur les délais que sur les prix nous oblige à faire preuve de plus de flexibilité et à améliorer notre efficacité en continu », explique Petra Kaiser, qui dirige aujourd’hui l’entreprise créée par ses parents. « Nous avons besoin d’un modèle de coopération qui nous permette de répondre à ces défis. » Lorsque Robert Bosch GmbH a fait appel à SupplyOn pour mettre en œuvre une stratégie VMI, le sous-traitant était un des premiers partenaires sur le projet.

La pratique VMI avec SupplyOn

SupplyOn permet la mise en œuvre de méthodes d’organisation innovantes dans le cadre desquelles le fournisseur assure la gestion des stocks de son client. Il a ainsi accès aux données de stocks et aux demandes ; les états de stocks minimum et maximum sont définis contractuellement pour chaque article. Sur la base de ces informations, le fournisseur est en mesure de gérer les stocks de son client en toute autonomie et peut planifier sa production de manière optimale.

Le projet a été lancé au milieu de l’année 2006. « Après une formation des utilisateurs, nous avons pris le pilotage du stock en consignation chez Bosch, conformément à la pratique VMI », explique Mme Kaiser. « Au niveau informatique, la nouvelle organisation a été mise en place sans accroc ; comme nous avions analysé au préalable nos processus commerciaux, nous avons pu, comme notre client, exploiter les avantages de la nouvelle solution quasi instantanément. » La réorganisation a entraîné quelques transformations fondamentales. Ainsi, la surface du stock en consignation a été réduite de deux tiers, ce qui a permis aux deux partenaires de réaliser des économies de coûts et a eu des effets positifs sur le fonds de roulement. « Auparavant, nous devions payer ces surfaces de stockage mises à notre disposition chez Bosch », explique Mme Kaiser. « Grâce à la meilleure planification de la production et des livraisons, nous n’en avons plus besoin. »

Des coûts plus faibles, une planification plus fiable

La nouvelle organisation sert de base à l’amélioration des processus et à la réduction des coûts. « Nous sommes désormais informés à l’avance des besoins de notre client et nous pouvons ainsi planifier de façon bien plus précise notre production et nos capacités », explique Mme Kaiser. Grâce à la pratique VMI, l’entreprise peut déterminer elle-même les délais et volumes des livraisons et grouper celles-ci. Les effets positifs se font notamment ressentir au niveau de la fréquence des transports : les livraisons quotidiennes ont été remplacées par un à deux trajets hebdomadaires – avec des économies substantielles à la clé. 
Même le nombre de trajets exceptionnels a considérablement baissé, car SupplyOn assure un suivi précis des états de stock et informe le fournisseur à temps des risques de ruptures de stocks. « Alors que, suivant la méthode classique de l’appel de livraison, nous n’étions informés que des délais et des quantités, grâce à VMI, nous connaissons la situation réelle des stocks et pouvons réagir rapidement aux situations critiques. Notre plus grande responsabilité en tant que fournisseur et notre vision claire de l’état des stocks du client sont avantageux pour tout le monde. », poursuit Mme Kaiser. « Nous pouvons produire et livrer de façon plus rentable et prévisionnelle. Nos clients bénéficient d’une plus grande sécurité d’approvisionnement. » Lors de la prochaine phase, une interface reliera SupplyOn et le système PPS en place chez Franz Wolf : cette interface assurera l’intégration complète et l’automatisation de l’ensemble du processus, de la planification de la production à la gestion du stock en consigne. Mme Kaiser espère que cette nouvelle interface permettra de réaliser d’autres potentiels de rationalisation.

Une meilleure compétitivité

Malgré tous ces arguments, la dirigeante de l’entreprise ne voit pas l’introduction de SupplyOn uniquement sous une perspective de réduction des coûts et de planification. « En tant que petite structure sur un marché globalisé, nous disposons de quatre armes pour préserver notre positionnement : qualité, flexibilité, fiabilité, innovation. Nous ne serions pas de taille à lutter face à une concurrence axée uniquement sur les prix », explique Mme Kaiser. « Il est essentiel aujourd’hui d’intégrer des processus numériques, afin de garantir la transparence et le caractère actuel des informations ; le format numérique est aussi le principal vecteur d’optimisation des processus. Des processus innovants tels que la pratique VMI promeuvent une collaboration rapprochée et productive avec nos clients. Ils sont un outil essentiel pour garantir notre avenir. »

Étude de cas à télécharger